MARC HERREMANS | Compex

LES ATHLÈTES COMPEX

MARC HERREMANS

Rookie of the year » de l’Ironman d’Hawaï en 2002
Vainqueur de l’Ironman d’Hawaï en 2006

 
"Je n’abandonne jamais!"
L’histoire de Marc Herreman se lit comme un roman, avec ses hauts et ses bas et une bonne dose de drame. Mais ce qui la rend aussi extraordinaire, c’est la ferme conviction du champion qu’elle aura un dénouement heureux.
Au début de sa carrière de triathlète, Marc Herremans n’a qu'une idée en tête : devenir l’athlète le plus complet au monde. Ses performances à l’Ironman de Hawaï en 2001 lui font prendre conscience que ce rêve est à sa portée : Herremans termine à la 6e place de la course la plus difficile au monde. Mais l’année suivante, le 28 janvier, le drame se produit. Herremans chute au cours d’un entraînement à vélo sur l’île de Lanzarote, et se brise les vertèbres D5 et D6. Il est paralysé des membres inférieurs, jusqu’au thorax.
Mais Herremans n’abandonne pas, et débute sa seconde vie, depuis son lit d'hôpital. Six mois après son accident, il prend de nouveau le départ de l'Ironman, cette fois en fauteuil roulant. Ce retour est bien évidemment trop rapide, mais Herremans continue d’aller de l’avant. En 2004, il termine 3e à l’Ironman ; en 2005, il monte sur la seconde marche du podium ; et en 2006, il remporte la course.
"J’ai encore énormément d’objectifs à atteindre," explique le vainqueur, "mais mon plus grand défi, c’est de pouvoir remarcher. J’ai créé la fondation To Walk again, et je suis intimement convaincu qu’un jour, je pourrai de nouveau me tenir sur mes deux jambes. C’est l’une des raisons pour lesquelles je veille à garder la meilleure forme physique possible. Qui plus est, ce n’est pas parce que je suis en fauteuil roulant que je dois négliger mon corps. Au contraire.

Le Compex joue un rôle fondamental dans la plupart de mes entraînements. Je ne peux travailler que les muscles du haut du corps, à partir du torse. Mais je continue à renforcer mes abdominaux, mon dos et mes jambes. J’utilise le Compex plusieurs fois par jour, pour éviter l’atrophie, maintenir l’irrigation sanguine des parties du corps que je ne peux plus solliciter, mais également pour optimiser l’entraînement du haut de mon corps. Pour moi, le Compex est tout simplement magique. "
"Après avoir travaillé plusieurs années avec le MiSport, j’ai commencé à utiliser le Compex Wireless. Il simplifie beaucoup l’entraînement. Lorsque je m'entraîne sur mon handbike, je ne suis plus gêné par les câbles; et je peux l’emporter partout où je vais.

Le Compex a toujours été un élément essentiel de mon entraînement et de ma vie. Pour moi, grâce à la technologie sans fil, le Compex donne une toute nouvelle dimension à l’électrostimulation".

Galerie d'images

Vidéo de formation