JEANNE COLLONGE | Compex

LES ATHLÈTES COMPEX

JEANNE COLLONGE

Discipline : Triathlon distance IRONMAN.

Palmarès : Actuelle détentrice du record sur le triathlon international très longue distance (XXL) d’Embrun (Embrunman) en 2014 et du record sur l’Ironman 70.3 Pays d’Aix en 2014 également. 2ème à l’Ironman Nice en 2013.

Recommandation :  COMPEX fait partie de mon entraînement quotidien et de ma préparation. Je m’en sers principalement pour la récupération et la gestion/prévention des blessures.


Le triathlon étant composé de trois sports bien distincts, chacune des disciplines
sollicite différents muscles et d’une manière plus ou moins agressive. En effet, la natation n’est pas le sport le plus traumatisant, tandis que la course à pied peut réellement créer des courbatures, que ce soit sur des séances de fractionné ou sur des footings longs. Le vélo est également source de douleurs musculaires, souvent en bas du dos, dans les ischios et dans les quadriceps.
Aussi, après des séances sur le vélo, je ressens principalement des douleurs dans les ischios et les quadriceps. J’utilise COMPEX en mode « massage relaxant » ou « massage anti-stress » ou encore « récupération active » sur ces muscles-là à la fin d’une sortie vélo particulièrement intense.


C’est surtout après la course à pied, le sport le plus traumatisant pour les muscles, que COMPEX devient indispensable. J’aime bien le mettre en mode « massage tonique » car le massage va assez profondément dans les muscles. « TENS modulé » est un très bon programme également, surtout sur des zones ciblées, par exemple sur des muscles où l’on a souvent des douleurs après avoir couru, ou à un endroit où on aurait déjà eu une blessure, une douleur chronique.


Lorsque je ressens une douleur, ou une contracture, je place les électrodes COMPEX sur la zone ciblée et le mets sur le programme « décontracturant » et/ou « endorphinique ».
C’est un très bon moyen d’éliminer rapidement les douleurs qui peuvent devenir problématique à plus ou moins long terme.


Lors de mes déplacements, parfois longs lorsqu’il faut prendre l’avion pendant des heures pour se rendre à l’étranger, je m’en sers en mode «jambes lourdes» ou encore une fois « capillarisation ». C’est pratique avec le Wireless, et très utile pour ne pas ressentir la fatigue du voyage. Je ressens un véritable bien-être.


Pour conclure, COMPEX a une multitude de programmes, correspondant à toutes les caractéristiques des triathlètes, et il y en a pour tous les goûts ! Il s’avère très utile au quotidien, voire indispensable, et il peut faire partie de l’hygiène de vie des amoureux du triathlon.

Galerie d'images

Vidéo de formation