LES ATHLÈTES COMPEX

ALEXANDRA LOUISON

Discipline : Triathlon et Duathlon

Palmarès : 2013 – 2ème aux Championnats de France XL, 3ème au Triathlon XL de l’Alpe d’Huez, 3ème au Triathlon XL de Gerardmer, 2ème au Natureman.

Recommandation : J’utilise l’électrostimulation COMPEX depuis mes débuts dans le triathlon et la course à pied, cela fait une quinzaine d’années. Comme les appareils, mon utilisation a bien sûr évoluée au fil de ma pratique sportive et COMPEX est devenu un complément indispensable de mon entraînement et de ma récupération. Je l’utilise au quotidien, partout, tout au long de la saison :

En entraînement, sur les quadriceps essentiellement, avant le vélo, j’alterne entre les programmes « force » en 1/2 squat et « endurance » ou « résistance » en 1/4 de squat.


Ma petite recette du jeudi matin en hiver : 7h30 le réveil sonne, je me sers un jus de citron avec de l’eau tiède, des BCAA et de la Spiruline puis j’avale mon petit déjeuner. Je branche le WIRELESS sur les cuisses pour une séance de « force ». A la fin de l’échauffement, dès que la contraction du COMPEX arrive j’adopte la position 1/2 squat (genou à 90°), position que je maintiens durant toute la phase de contraction. Pendant la récup’, j’en profite pour préparer mes bidons, barres STC, casque, chaussures et tout ce dont j’aurai besoin avant de partir rouler.


La séance dure un peu plus de 30 min. Dès qu’elle se termine, j’enfourche le vélo pour une sortie de 2h30/3h avec du travail technique ou de rythme.


En récupération avec une séance de capillarisation suivie d’un massage « relaxant » ou « régénérant ». J’aime beaucoup les programmes « jambes lourdes » et « diminution courbatures » après les grosses sorties vélo.
Avant une compétition et après un long voyage : « capillarisation » pour drainer les toxines et préparer à l’effort.


Pendant mes blessures : « décontracturant » quand les fibres sont nouées, « tens » notamment lors de ma fracture à l’épaule ou de ma petite déchirure à l’ischio.


Mes programmes préférés :
- « Diminution courbatures », « Jambes lourdes » et « Recup compétition » pour récupérer.
- « Capillarisation » pour drainer et préparer les muscles à l’effort.
- « Tens » dès que j’ai une petite tension musculaire.


J’aime : la musique de fin lors d’une séance d’endurance… OUF !


Je n’aime pas :
- la musique de fin lors d’une séance de massage relaxant…
- Toujours trop court la récup !
- la reprise après un long temps d’arrêt sur les entraînements de force, endurance et résistance…. Aie aie aie !
- Quand une électrode que j’ai trop utilisée se décolle et que je commence à somnoler ;-)


Mes COUPS DE COEUR concernant les tous nouveaux produits SP4 (filaire) et SP8 (Wireless) :
- Simplicité d’utilisation (pas de zone corporelle à sélectionner, la machine « détecte » automatiquement ; regroupement de certains programmes ; interface simplifiée).
- Fonction MI-Autorange (spécificité SP8), permettant d’adapter automatiquement la bonne intensité d’électrostimulation et donc de bénéficier d’un courant plus adapté à chacun, donc (encore) plus efficace, confortable et agréable.
- Appareils très complets (entraînements, récupération, rééducation).
- Design… toujours plus beaux ;-) !

Galerie d'images

Vidéo de formation